30.4.07

People... >___< '

À Grenoble, on teste de nouveaux moyens de surveillances (ce qui est vrai, en plus)...

La nouvelle cible de ces surveillances sont les taggeurs et les caniches (au même rang d'égalité ^___^ ), c'est le torchon mensuel de la ville qui nous l'apprend..

Nettoyage au Kärcher dans les deux cas...




Le fin du fin, c'est que pour illustrer ces conneries, ils mettent une photo d'un truc que j'ai fait y'à un bon moment (légal en plus), estampillé du joli logo de notre belle cité..


Si ça c'est pas le début de la gloire ça !! À moi les meetings politiques !!

3 commentaires:

luce a dit…

Rho y'a d'la rebellion politique là ! Moi, sur le principe, je trouve ça bien de nettoyer les merdes de chiens et certaines merdouilles qu'il y a sur les murs... Mais je sais de koi je parle, j'habite à la campagne et j'ai un frère city'artist ;) Bref, je demande à lire le truc

Anonyme a dit…

... Aïe pas taper !

..Étien'.. a dit…

L'article (sur les taggeurs, j'ai pas lu celui sur les clebs) cite les chiffres du nettoyage des tags, leur localisation etc...

Le truc vraiment chiant (pour ma part), c'est qu'il y à toujours cet amalgame entre taggeur-graffeur-décorateur.
On veut nous faire croire dans ce magazine que la mairie essaye de lutter contre le tag par le biais du graff (via des associations). Mais ce qu'ils n'ont toujours pas compris, c'est que les vandales ne vont pas dans les assoc' (ou très peu) pour apprendre à peindre.. Il font leurs trucs sans structure, sans contrôle, sans argent en jeu, uniquement pour leur plaisir, c'est ça à mes yeux le mouvement graffiti.

Quand un graffeur se met à faire des décos et à vivre de son truc, il devient décorateur...
Quand je vais Graffer pour mon plaisir, je fais ce que je veux, je ne répond pas à une commande. C'est un moment de PLAISIR...
Quand un client me demande une déco, je fais mon TAF, je ne me revendique pas du tout graffeur.

À mon sens, un graffeur professionnel ça n'existe pas (ou très peu: ceux qui ont la chance d'être payé pour faire ce qu'ils ont envie de faire, et encore, ils ont des contraintes..) ce sont des décorateurs (ou graphiste, ce que tu veux) qui se servent de l'outil "bombe de peinture"..
Combien de fois les gens me disent "ah c'est joli votre graff, c'est mieux que les tags".
Je leur répond que ce n'est pas du graff, mais seulement de la décoration...et si ils voyaient ce que je fais pour mon plaisir, ils ne diraient certainement pas la même chose..

Les gens aiment bien te faire rentrer dans des cases, ça les rassure, du coup ils pensent que je suis un gentil graffeur qui est contre les méchants taggeurs...

Le graff sans tag n'existerait pas. Et ce n'est pas la mairie de grenoble (qui doit bien justifier ses budgets) qui y changera quelquechose..



payes ton pavé....