17.10.08

Dicton de la semaine




Le 17 Octobre 1961, des milliers d'Algériens manifestent pacifiquement à Paris,
contre un couvre-feu qui leur est imposé.
Le préfet de l'époque, Maurice Papon, réprime violemment ce mouvement non violent...

Plusieurs dizaines de personnes sont assassinées par les forces de l'ordre.

Depuis bientôt 50 ans, la France a toujours minimisé (voir occulté) la gravité de cette "ratonnade".



6 commentaires:

Katia EVEN a dit…

Pour dire : j'étais meme pas au courant... merci pour l'info!

Anonyme a dit…

tu sais que t'as le film, il s'appelle nuit noir je crois et tu m'avais dit que c'était un film d'horreur. C'est un peu le cas si on veut. Tu me l'avais prété, je sais pas si tu t'es décidé à le regarder. A la semaine prochaine.

Gaël_Brest a dit…

C'est vrai que le silence des médias sur cet "anniversaire" est assez énervant...pas surprenant, mais très énervant !

stivo a dit…

et bé... je savais pas non plus !
merci pour ce petit rappel historique...
tiens, t'as fait des cous à tes persos !... ;)

Niklaus a dit…

Y'a une jolie chansons de "la tordue" la dessus.
C'est asser choquant de ne pas en parler.

..Étien'.. a dit…

> Katia: je crois qu'il y à pas mal de gens qui ne le savent pas... Et ce n'est malheureusement pas maintenant qu'on va en parler.

> Soseul: 'tain tu as raison... Pour une fois qu'un pote me rend les dvd qu'il m'a taxé, je ne l'ai toujours pas vu :) A très bientôt donc.

> Gaël Brest: D'accord avec toi, c'est très énervant... mais alors vraiment pas surprenant de la part des médias français.

> Stivo: Haha, j'ai pensé à toi, tu avais raison, ça marche mieux sur certains persos :)

> Niklaus: Je ne connais pas du tout! J'en connais une de Médine, rappeur du groupe La Boussole, qui est assez poignante et sans équivoque.

En tout cas, ravi que ça fasse réagir...
Personnellement, j'était assez mal à l'aise quand j'ai appris ces exécutions. Déjà, très surpris que ça se soit passé à Paris, dans les années 60, sous les ordres de Papon... et puis dégoûté de voir comment tous les gouvernements successifs depuis cette période ont renié l'affaire, refusé de rendre des comptes, de chercher des coupables...

Ca me fait penser également aux sifflets sur la marseillaise au début du match, il y à quelques jours... Je ne dirais pas qu'il y à une relation de cause à effet directe, mais ce sont une multitude d' événements comme celui-ci qui font qu'aujourd'hui, une partie de la population doute vraiment (et je suis gentil) de son appartenance à la patrie.

Et à voir des dossiers comme ça passés sous silence, c'est légitime...